volley


La HEIG-VD accueille le seul projet romand financé par le programme « BREF - First Venture » de la Fondation Gebert Rüf Stiftung

Trois diplômés du Master of Science HES-SO in Integrated Innovation for Product and Business Development (Master Innokick) ont remporté en juillet le premier appel à projet « BREF -First Venture » lancé par la Gebert Rüf Stiftung. Retenu parmi 34 propositions et 16 projets finalistes, le concept BoxUp leur a permis d’obtenir un financement de 150'000 francs afin de concrétiser leur idée, tout en bénéficiant d’un coaching professionnel. BoxUp est un système de casiers autonomes permettant aux particuliers de louer des articles de sports et loisirs via leur smartphone.

Intégré à l'Institut Interdisciplinaire du Développement de l'Entreprise (IIDE) du Département Haute Ecole de Gestion de la HEIG-VD, le porteur du projet, Frank Rouiller, appuyé par ses collègues, Florian Voumard et Lucien Manueddu, vont maintenant passer de la théorie à la pratique. Le projet aura également l’opportunité d’être accompagné par le pré-incubateur STarmac de la HEIG-VD.

L’objectif de la start-up est d’établir des partenariats avec des villes et communes afin d’installer ces casiers sur plusieurs sites extérieurs de sports et loisirs en Suisse romande pour la période estivale 2019. Composés de compartiments de différentes tailles, ils permettront aux particuliers de profiter d’activités variées sans devoir investir ou avoir à transporter du matériel pouvant être coûteux ou encombrant. Les BoxUp proposeront un large choix de matériel de qualité, allant du jeu d’échecs, au volleyball en passant par le stand-up paddle.

Ce projet découle d’un travail de Master réalisé en commun par les trois jeunes entrepreneurs, tous trois issus d’une formation différente : économie, ingénierie et design. Cette interdisciplinarité est l’une des spécificités du Master Innokick, premier Master interdisciplinaire en innovation intégrée de Suisse. C’est dans le cadre d’un voyage d’études en Chine, au cours duquel un challenge leur avait été lancé, qu’ils ont développé l’idée de base. La demande du challenge était alors de s’inspirer d’usages digitaux innovants identifiés en Chine et les transposer pour le marché helvétique.

De retour en Suisse, le concept s’est affiné grâce aux compétences spécifiques des étudiants et à leur volonté de développer le produit autour de l’usager final. Ils ont ainsi réalisé une étude de marché pour identifier les éventuels freins, mais aussi valider le concept et l’intérêt suscité auprès des particuliers.

La HEIG-VD ainsi que toute l’équipe du Master Innokick se réjouissent du succès de Frank, Florian et Lucien : qui ont réussi à créer un concept innovant et le transformer en opportunité d’affaires.

« En tant que professeure à la HEIG-VD, je suis ravie qu’ils aient choisi notre Haute Ecole - qui est reconnue en matière d’innovation et d’interdisciplinarité - pour poursuivre leur aventure entrepreneuriale » explique Natalie Nyffeler, professeure à la HEIG-VD et responsable du Master Innokick.


Photo Team Boxup