Gouvernance et responsabilité dans les PME suisses

Chaque entreprise obéit à des règles plus ou moins formelles qui régissent sa gouvernance. Ces règles, tantôt implicites, tantôt explicites, doivent permettre à l’entreprise de fonctionner efficacement dans son écosystème. Par exemple, la définition des rôles et responsabilités des individus induit une meilleure maîtrise des risques. De même, une communication adaptée et transparente permet quant à elle d’améliorer les relations avec les parties prenantes et peut renforcer la confiance que ces dernières accordent à l’entreprise. Les échanges, qu’ils soient avec des personnes internes ou externes à l’entreprise, peuvent aussi aider les dirigeants à sortir d’un éventuel isolement et le cas échéant, favoriser ou faciliter la transmission de l’entreprise.

Or, si ces principes et outils de bonne gouvernance sont bien connus des entreprises cotées, la recherche ne s’est encore que peu intéressée à la situation et aux besoins des PME dans ce domaine. Il est par ailleurs encore fréquent de considérer la gouvernance indépendamment de leurs parties prenantes, alors que la combinaison de ces deux éléments au moyen d’une approche systématique et structurée permet de renforcer la pertinence et l’efficacité de la démarche.

Vu l’importance de ces notions, leur complémentarité, ainsi que la difficulté d’avoir une cohérence dans leur mise en œuvre, l’Institut Interdisciplinaire du Développement de l’Entreprise (Institut IDE) de la Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud (HEIG-VD) a conduit un projet de recherche visant à proposer aux PME des solutions concrètes répondant à leurs besoins spécifiques. 643 entreprises, provenant de toutes les régions linguistiques de Suisse, ont ainsi pris part à une enquête sur l’implication des PME en matière de gouvernance et de responsabilité d’entreprise.

Les résultats de cette enquête mettent notamment en évidence une volonté des dirigeants à développer ces aspects de gouvernance et de responsabilité, qui sont vus comme un moyen d’améliorer la compétitivité de l’entreprise face à leurs concurrents. Mais la petite taille de l’entité, le manque de budget et de temps freinent la mise en œuvre d’actions concrètes, qui reposent trop souvent sur des principes et outils difficilement applicables, car peu adaptés aux spécificités d’une majorité de PME.

Répondre aux besoins des dirigeants par des fiches pratiques

Partant de ce constat, l’Institut IDE a développé l’Approche GeRE qui, à travers un outil simple, modulable et évolutif, propose aux dirigeants des solutions concrètes pour améliorer la performance et la pérennité de leur entreprise.

Cet outil, matérialisé par 6 fiches thématiques et 1 tableau de synthèse, est librement accessible et peut être téléchargé ci-dessous.